Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de conseils en développement personnel par la Tarologie, le symbolisme et la divination celtique.

Tarologie - Paris,Île de France - Andaine Dulac Rendez-vous tél : 06 74 28 36 44

Blog de conseils en développement personnel par la Tarologie, le symbolisme et la divination celtique.

C'est avec un grand plaisir que je vous transmets cet article écrit par mon amie et consœur Athina Odias

com
L'Affliction
L'Affliction

À quoi servent les épreuves ?

Je pourrais soliloquer* jours durant, en calligraphier moult proses que je n'affaiblirais point la substance. Néanmoins, notre existence démontre quotidiennement heur et malheur sur cette Terre : belligérances, accidents funestes, outrages…

Arès semble étendre son empire à l'infini.

Des traumatismes, nous en appréhendons tous les séquelles, même à moindre degré en Europe : licenciements, tumeurs corporelles, angoisses, peur de l'avenir, divorces… Liste non exhaustive…

Adoncques, la palingénésie* ferre alors notre réflexion entière.

Pour notre psyché immortelle, qu'est-ce que deux ans sans emploi ?

Pire, pourquoi certains parents enterrent leur fils ? Rescrit* identique : la formation mystique.

Parce que l'apprentissage des afflictions s'ancre plus durablement que les succès.

Sur ce point délicat, mon essence de médium spirite se démarque de mon essence de mortelle.

Ce que ma psyché vit, devient insupportable d'un point de vue de la femme bien en chair que je représente. Comme n'importe quel humain sensé, je ne peux accepter la mort d'un bébé innocent par la maltraitance de ses parents. Mais dans quel but expérimenter la perte de son descendant, goûter le chômage, programmer le divorce futur, etc ?

En vue de dépasser le défi karmique que l'on a nous-même fixé avant notre naissance ou inconsciemment "en cours de route".

Comment peut-on accepter de souffrir en survivant présentement à sa propre fille ?

  • Car de l'autre côté du voile existe le monde des « Bisounours ».
  • Car il n'y a que pur amour.
  • Car cette sensation demeure "passagère".
  • Car cet état fort désagréable (le trépas de notre chérie), n'a pour ambition que de permettre la prise de recul de notre âme en vue d'acquérir de l'expérience et de relativiser "l'adversité" qui s'abat. Un peu comme un sportif qui souffre physiquement en épuisant momentanément son corps dans le but de garder sa santé à travers la gymnastique.

Notre âtmâ * "s'affaiblit" en s'imposant cette épreuve (avec l'accord de l'enfant) afin de mieux comprendre les relations d'amour qui unissent les âmes entre elles.

Humainement inacceptable pour moi, spirituellement tout à fait "normal" me souffle mon métier présent, ma vocation, ma passion.

Loin de moi l'idée d'imposer un destin implacable et insurmontable, le libre arbitre subsiste et nous pouvons décider, après tout de ne pas éprouver cette douleur là… pour le moment !

Et l'on me rétorquera à juste titre que cette théorie reste très belle, toutefois, que dire au voisin qui vit sa conjointe emportée à 30 ans par un cancer ?

Il n'existe malheureusement / heureusement pas de réponse type.

La reviviscence terrestre semble fondamentalement injuste et le bébé le comprend dès son plus jeune âge.

Plutôt que de maudire le monde entier, anathématiser* les thérapeutes / les casuistes / les policiers / le soûlard dans son véhicule, ou qui que ce soit d'autre, ne serait-il pas plus sain, pour notre propre santé mentale :

D’apaiser notre rancœur, de tourner la page, de surmonter (facile à dire…) notre lypémanie* ?

De tenter de visualiser les aspects positifs dans notre vie ?

Car comme le disait (déjà) l'écrivain grec Αίσωπος (Aísopos) au VII siècle avant notre ère, "πᾶς ἄνθρωπος φιλόζωος, ἐν τῷ βίῳ κἂν δυστυχῇ" (όλοι μας αγαπάμε τη ζωή μας ακόμη κι αν δυστυχούμε = Chaque homme aime la vie même s'il est malheureux).

Athina Odias.

*Lexique :

La palingénésie (=réincarnation)

Soliloquer (=parler)

Rescrit (=réponse)

Anathématiser (=condamner)

Lypémanie (=dépression)

Âtmâ (= âme, principe de vie)

La réincarnation

La réincarnation

Repost

Commenter cet article